Logo News21.tv
Reseaux Sociaux



 


Favoris et Partage

Bonjour et Bienvenue dans le magazine des Français de l’Etranger de février 2019.
Au sommaire ce mois-ci, le Québec annule les dossiers de plus de 18.000 candidats à l’expatriation, les 10 destinations revées pour un départ à l’étranger, les demandes de Dossier Social Etudiant et enfin Bailly Déménagements vous propose ses services à l’étranger.

Comme chaque mois, nous débutons ce rendez-vous mensuel avec un édito signé par Charles Henry Chenut, Avocat des Français de l’Etranger. Le sujet de ce mois-ci, le rapport du Quai d’Orsay sur les Français de l’Etranger.
« Voilà la dernière photographie de qui nous sommes. Le Ministère des affaires étrangères vient de rendre, hier, son rapport sur les Français de l’étranger. Premier constat : si notre population a doublé en 20 ans et qu’elle a continué à augmenter l’année dernière - pour atteindre presque 2,5 millions de français dans le monde, cette tendance à la croissance tend un peu à se ralentir. Et le phénomène est nouveau.
Bien sur l’étranger reste une terre d’aventures et d’opportunités professionnelle – c’est la première raison du départ, mais la France est redevenue attractive pour les cadres français qui représentent une grande part des expat, et qui rechignent de plus en plus à quitter notre pays. Et puis, les conditions d’expatriation sont beaucoup moins intéressantes qu’auparavant. Aujourd’hui, on est de plus en plus embauché sous des contrats locaux et vivre à l’étranger coûte cher.
Ce qui est aussi remarquable, c’est que la communauté française à l’étranger est hyper dynamique : c’est une diaspora d’abord jeune et féminine ; diplômée et active – qui travaille, particulièrement intégrée (avec presque la moitié de bi nationaux) et qui profite de revenus bien supérieurs à ceux des français de l’hexagone. C’est également une communauté très évolutive, diverse et riche de ces différences : on constate
1. un vrai phénomène pérenne de l’internationalisation de nos étudiants
2. une augmentation du nombre des retraités qui vivent à l’étranger, augmentation qui s’inscrit dans le temps
3. un fort développement de la mobilité des professionnels, passant aujourd’hui plus facilement d’un pays à l’autre avec des formalités administratives moins contraignantes
Ce qui est plus regrettable, en revanche, c’est que l’accent ne soit pas assez mis sur notre communauté des Français de l’étranger qui est pourtant une réelle opportunité pour la France. Vous contribuez avec force au développement économique du pays, vous portez également très largement le rayonnement culturel de la France, sans oublier l’influence politique que nous représentons à l’étranger au travers de nos actions quotidiennes. Alors, peut être qu’un peu plus de considération « hexagonale » permettrait de rallier nos communautés au profit d’une même ambition française. »

Le nombre des inscrits au registre des Français tenu par les consulats à travers le monde est en baisse. C’est ce qu’a conclu le rapport annuel du ministère des Affaires étrangères pour 2018. En effet, les Français officiellement établis à l’étranger seraient près de 1,8 millions, soit -1.05% par rapport à 2017. En prenant en compte les non-inscrits, le ministère estime néanmoins le nombre global de Français vivant à l’étranger à 2,5 millions. Les cinq premiers pays d’accueil restent les mêmes que les années précédentes, à savoir la Suisse, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Belgique et l’Allemagne. A noter : les pays scandinaves, tels que la Suède ou la Norvège, attirent de plus en plus la communauté française.

Au Québec, le ministre de l’immigration a annulé le 7 février dernier les dossiers de plus de 18.000 candidats à l’expatriation dans la Belle Province. Près de 5 500 personnes vivraient déjà sur la place. La raison de cette décision, suite d’une promesse électorale de la Coalition Avenir Québec (CAQ), arrivée au pouvoir en octobre 2018 ? Mieux adapter la sélection des travailleurs aux besoins de la province canadienne. Il s’agit surtout pour le gouvernement de faire baisser de 50.000 à 40.000 le nombre de nouveaux arrivants reçus annuellement sur le territoire. Déclarant cette décision illégale, l'Association des avocats et des avocates en droit de l'immigration (AQAADI) a déposé une demande d’injonction auprès de la Cour supérieure du Québec, qui doit rendre son jugement fin février.

Partir à l’étranger… Oui, mais où ? Selon une récente étude de Voyages Pirates, les destinations plébiscitées par les Français ayant des fourmis dans les jambes sont le Canada, les Etats-Unis, l’Australie, mais aussi la Nouvelle Zélande. Viennent ensuite la Thaïlande, l’Espagne et le Royaume Uni, malgré le Brexit. Enfin, le Portugal, le Japon et la Suède ferment la marche. Les sondés considèrent aussi à 46% que le meilleur âge pour partir est compris entre 25 et 34 ans. Ce sont les célibataires qui sont les plus partants.

Etudiants et futurs étudiants, vous avez jusqu’au 15 mai prochain pour constituer votre DES, dossier social étudiant. Cette procédure vous permettra de demander une bourse d’étude et/ou votre logement social étudiant pour l’année 2019/2020. La demande est à faire sur internet et est à renouveler à chaque début d’année universitaire, via le portail messervices.etudiant.gouv.fr. Pour connaître vos droits à partir du foyer fiscal de vos parents, vous pouvez vous rendre sur le site www.etudiant.gouv.fr, pour une simulation.

Vous avez un déménagement prévu dans les prochaines semaines, n’hésitez pas à faire appel à un déménageur soucieux de la qualité de l’environnement et faites appel à la société Bailly Déménagement. Demandez un devis gratuit en ligne en vous connectant sur : http://www.demenagements-bailly.com/devis/ Merci de nous avoir suivi, et rendez-vous le mois prochain !


Contenu de la vidéo : Bonjour et Bienvenue dans le magazine des Français de l’Etranger de février 2019.
Au sommaire ce mois-ci, le Québec annule les dossiers de plus de 18.000 candidats à l’expatriation, les 10 destinations revées pour un départ à l’étranger, les demandes de Dossier Social Etudiant et enfin Bailly Déménagements vous propose ses services à l’étranger.

Comme chaque mois, nous débutons ce rendez-vous mensuel avec un édito signé par Charles Henry Chenut, Avocat des Français de l’Etranger. Le sujet de ce mois-ci, le rapport du Quai d’Orsay sur les Français de l’Etranger.
« Voilà la dernière photographie de qui nous sommes. Le Ministère des affaires étrangères vient de rendre, hier, son rapport sur les Français de l’étranger.
Premier constat : si notre population a doublé en 20 ans et qu’elle a continué à augmenter l’année dernière - pour atteindre presque 2,5 millions de français dans le monde, cette tendance à la croissance tend un peu à se ralentir. Et le phénomène est nouveau.
Bien sur l’étranger reste une terre d’aventures et d’opportunités professionnelle – c’est la première raison du départ, mais la France est redevenue attractive pour les cadres français qui représentent une grande part des expat, et qui rechignent de plus en plus à quitter notre pays. Et puis, les conditions d’expatriation sont beaucoup moins intéressantes qu’auparavant. Aujourd’hui, on est de plus en plus embauché sous des contrats locaux et vivre à l’étranger coûte cher.
Ce qui est aussi remarquable, c’est que la communauté française à l’étranger est hyper dynamique : c’est une diaspora d’abord jeune et féminine ; diplômée et active – qui travaille, particulièrement intégrée (avec presque la moitié de bi nationaux) et qui profite de revenus bien supérieurs à ceux des français de l’hexagone.
C’est également une communauté très évolutive, diverse et riche de ces différences : on constate
1. un vrai phénomène pérenne de l’internationalisation de nos étudiants
2. une augmentation du nombre des retraités qui vivent à l’étranger, augmentation qui s’inscrit dans le temps
3. un fort développement de la mobilité des professionnels, passant aujourd’hui plus facilement d’un pays à l’autre avec des formalités administratives moins contraignantes
Ce qui est plus regrettable, en revanche, c’est que l’accent ne soit pas assez mis sur notre communauté des Français de l’étranger qui est pourtant une réelle opportunité pour la France. Vous contribuez avec force au développement économique du pays, vous portez également très largement le rayonnement culturel de la France, sans oublier l’influence politique que nous représentons à l’étranger au travers de nos actions quotidiennes.
Alors, peut être qu’un peu plus de considération « hexagonale » permettrait de rallier nos communautés au profit d’une même ambition française. »

Le nombre des inscrits au registre des Français tenu par les consulats à travers le monde est en baisse. C’est ce qu’a conclu le rapport annuel du ministère des Affaires étrangères pour 2018. En effet, les Français officiellement établis à l’étranger seraient près de 1,8 millions, soit -1.05% par rapport à 2017. En prenant en compte les non-inscrits, le ministère estime néanmoins le nombre global de Français vivant à l’étranger à 2,5 millions. Les cinq premiers pays d’accueil restent les mêmes que les années précédentes, à savoir la Suisse, les États-Unis, le Royaume-Uni, la Belgique et l’Allemagne. A noter : les pays scandinaves, tels que la Suède ou la Norvège, attirent de plus en plus la communauté française.

Au Québec, le ministre de l’immigration a annulé le 7 février dernier les dossiers de plus de 18.000 candidats à l’expatriation dans la Belle Province. Près de 5 500 personnes vivraient déjà sur la place. La raison de cette décision, suite d’une promesse électorale de la Coalition Avenir Québec (CAQ), arrivée au pouvoir en octobre 2018 ? Mieux adapter la sélection des travailleurs aux besoins de la province canadienne. Il s’agit surtout pour le gouvernement de faire baisser de 50.000 à 40.000 le nombre de nouveaux arrivants reçus annuellement sur le territoire. Déclarant cette décision illégale, l'Association des avocats et des avocates en droit de l'immigration (AQAADI) a déposé une demande d’injonction auprès de la Cour supérieure du Québec, qui doit rendre son jugement fin février.

Partir à l’étranger… Oui, mais où ? Selon une récente étude de Voyages Pirates, les destinations plébiscitées par les Français ayant des fourmis dans les jambes sont le Canada, les Etats-Unis, l’Australie, mais aussi la Nouvelle Zélande. Viennent ensuite la Thaïlande, l’Espagne et le Royaume Uni, malgré le Brexit. Enfin, le Portugal, le Japon et la Suède ferment la marche. Les sondés considèrent aussi à 46% que le meilleur âge pour partir est compris entre 25 et 34 ans. Ce sont les célibataires qui sont les plus partants.

Etudiants et futurs étudiants, vous avez jusqu’au 15 mai prochain pour constituer votre DES, dossier social étudiant. Cette procédure vous permettra de demander une bourse d’étude et/ou votre logement social étudiant pour l’année 2019/2020. La demande est à faire sur internet et est à renouveler à chaque début d’année universitaire, via le portail messervices.etudiant.gouv.fr. Pour connaître vos droits à partir du foyer fiscal de vos parents, vous pouvez vous rendre sur le site www.etudiant.gouv.fr, pour une simulation.

Vous avez un déménagement prévu dans les prochaines semaines, n’hésitez pas à faire appel à un déménageur soucieux de la qualité de l’environnement et faites appel à la société Bailly Déménagement. Demandez un devis gratuit en ligne en vous connectant sur : http://www.demenagements-bailly.com/devis/
Merci de nous avoir suivi, et rendez-vous le mois prochain !

Mots clés liés : France états-unis, Allemagne, français étranger, Portugal, suède, norvège, sacrifice, québec, dossier, ambassade, quotas, carrière, Royaume-Uni, Belgique, CAQ

Image pour les réseaux sociaux :
 
 
 
 
   

 

Nous Contacter 
 News21.tv disclaims any responsibility for the content of infomercials and film coverage aired on News21.tv